Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/csvis299/domains/cs-vise.be/public_html/wp-content/plugins/seo-ultimate/modules/class.su-module.php on line 1195
FR | CS Vise

Le club a été fondé en 1924 sous le nom de Cercle Sportif Visétois et est devenu membre de la Fédération belge de football. Plus tard, le club a obtenu le titre royal et est devenu le RCS Visétois. Les Visétois ont joué pendant plusieurs années dans les divisions provinciales, jusqu’à ce que le club atteigne pour la première fois la série de promotion nationale en 1948. Mais en 1950, le Visétois est à nouveau relégué. Le club passera encore quelques fois en quatrième division nationale, mais chaque fois pour de courtes périodes, de 1964 à 1966, de 1971 à 1975. De 1980 à 1989, Vise a pu rester plus longtemps dans la quatrième division.

Le CS Vise history

  • À la fin des années 1980, cependant, Vise est revenu à la série provinciale. En 1992, le club a pu revenir à la promotion pour une saison, mais a de nouveau échoué. Cependant, en 1994, Vise est à nouveau promu à Bevordering et cette fois, le club sera encore plus promu dans quelques années. En 1996, le club a joué en tant que champion de quatrième division et a été promu en troisième division. Deux saisons plus tard, en 1998, Visétois y devient le deuxième de sa série. Le club a pu participer au tour final, a atteint la finale et s’est imposé 2-1 avec le KSV Ingelmunster. En 1999, un nouveau stade, le Stade de la Cité de l’Oie, a été inauguré.
  • Le premier séjour dans le second n’a duré que deux saisons, en 2000 le club a de nouveau sombré. En 2000/01, Vise a terminé quatrième dans sa troisième classe B et a été autorisé à participer à nouveau au tour final. Le club a de nouveau atteint la finale, mais a perdu contre le KV Kortrijk. Normalement, le KV Kortrijk a dû être relégué de la troisième à la quatrième classe pour cause de faillite financière ; cependant, la victoire au dernier tour a permis à Courtrai d’être immédiatement promu à nouveau, ce qui s’est traduit par une nette rétention en troisième classe pour ce club. Ainsi, la place pour la promotion gratuite à la deuxième division est allée au Visétois, en tant que finaliste perdant. En 2003, le club était à quelques points seulement de la finale de la deuxième division. En 2004, le nom a été changé en CS Visé.

La Saison 2004-2005 et CS-Vise

Au cours de la saison 2004/05, Visé a également eu la chance de remporter le dernier tour. Vise était en bas du classement, mais lors de l’avant-dernier jour du match, l’équipe était deuxième au classement de la troisième période, deux points derrière le futur champion, le SV Zulte Waregem. Une victoire de Vise et une défaite de Zulte-Waregem lors de la dernière journée pourraient donner à Vise une autre place dans le tour final. Cependant, Vise s’est incliné 1-0 face au KFC Dessel Sport et a donc manqué le titre de la période et le tour final. De plus, le club a été dépassé au classement final par Dessel, a terminé à la 16e place et a dû jouer un autre tour final, à savoir celui de rester à la deuxième place. Vise a perdu la finale de ce dernier tour contre Oud-Heverlee Leuven et est retombé dans la troisième division. Lors de la saison 2009/10, Visé est devenu champion de la troisième classe B et a été promu à nouveau en deuxième classe.

CS Vise En 2011

En 2011, Wezet appartient en partie à la famille indonésienne Bakrie, qui souhaite promouvoir l’équipe en première division le plus rapidement possible. Le Suisse Vittorio Bevilacqua a été désigné comme nouvel entraîneur, mais a été remplacé par Marc Grosjean au bout d’une semaine. Les résultats n’étant pas arrivés, Grosjean a également été mis sur les pavés le 19 septembre 2011. L’Italien Loris Dominissini lui a succédé.

CS Vise En 2014

En mai 2014, les investisseurs indonésiens ont été rachetés par des investisseurs anglais et belges. L’ancien international anglais Terry Fenwick devient le nouvel entraîneur. Le 28 octobre 2014, la S.A. à l’origine du club a été déclarée en faillite [1]. Plusieurs joueurs et membres du personnel rémunéré ont été libérés, mais le club a poursuivi la saison sous la direction d’un conservateur, y compris les jeunes joueurs. En juin 2015, le curateur a informé la KBVB qu’aucune solution fiable n’avait été trouvée pour ramener le club à la santé : le numéro 369 a alors été définitivement abandonné.